Tensions accrues à la frontière nord à la veille du discours de Hassan Nasrallah


03 novembre 2023

Tensions accrues à la frontière nord. Le Hezbollah basé au Liban a affirmé jeudi avoir attaqué simultanément au moins 19 positions et sites militaires israéliens. En riposte, les frappes de Tsahal sur le Liban sont les plus importantes depuis le début de la guerre.

Vendredi Les forces de Tsahal ont éliminé une escouade terroriste du Hezbollah en territoire libanais et ont endommagé l'infrastructure terroriste de l'organisation, en réponse aux tirs effectués depuis le territoire libanais vers le territoire israélien.

Dans la nuit, un char de Tsahal a attaqué une escouade terroriste qui tentait de lancer des missiles antichar depuis le territoire libanais vers le territoire israélien dans la région du Mont Dov.

En outre, deux soldats de Tsahal ont été légèrement blessés, dans une attaque de drone dans la région du Mont Dov. Ils ont été évacués dans un hôpital. 

Israël se dit prêt à toute éventualité et attend ce vendredi le discours de Hassan Nasrallah qui doit parler aux alentours de 15h heure locale. Il devrait déterminer si sa formation va engager de plain-pied le Liban dans le conflit entre Israël et le Hamas.

Dans un communiqué,le Hezbollah a indiqué que ses "combattants" avaient attaqué "au même moment 19 positions et sites militaires sionistes".

Jeudi, deux drones suicide lancés depuis le Liban sur Metula et Avivim, dans le nord d'Israël, ont été interceptés par la défense israélienne.

4 roquettes sont tombées dans la ville de Kiryat Shmona, lors de la dernière salve lancée depuis le Liban. Deux habitants ont été blessés. Une troisième personne est traitée pour anxiété. Les trois autres missiles sont tombés dans des zones dégagées indique la municipalité.

"L'armée israélienne considère l'organisation terroriste du Hezbollah comme responsable de ce qui se passe au Liban" ajoute le communiqué de Tsahal.