Robert Badinter est décédé à l'âge de 95 ans


12 février 2024

Robert Badinter, l'ancien ministre de la Justice français qui a porté l'abolition de la peine de mort en France, est décédé à 95 ans la semaine dernière. La France se prépare à lui rendre un hommage national. 

Né à Paris le 30 mars 1928 dans une famille juive émigrée de Bessarabie (l'actuelle Moldavie), il devient avocat au barreau de Paris après des études de lettres et de droit et mène parallèlement une carrière d'enseignant universitaire.

Ministre de la Justice du président socialiste François Mitterrand (1981-1986), il porta la loi du 9 octobre 1981 qui abolit la peine de mort, dans une France alors majoritairement en faveur de ce châtiment suprême. Il s'investit par la suite, jusqu'à son "dernier souffle de vie", pour l'abolition universelle de la peine capitale.

Sénateur socialiste de 1995 à 2011, il a la satisfaction de voir l'abolition de la peine de mort inscrite dans la Constitution en 2007.

Toujours très actif, il planche sur une réforme de l'ONU dans les années 2000 et sur la réforme du Code du travail pendant le quinquennat de François Hollande.

Emmanuel Macron a salué "une figure du siècle, une conscience républicaine, l'esprit français".

Un hommage national lui sera rendu ce mercredi 14 février à Paris, Place Vendôme. 

Retrouvez l'interview d'Alberto Toscano, journaliste, à ce sujet ici :

https://radiojudaica.be/podcasts/les-chroniques-de-la-matinale-152/vue-de-france-hommage-a-robert-badinter-avocat-ancien-ministre-de-la-justice-francais-et-initiateur-de-l-abolition-de-la-peine-de-mort-avec-alberto-toscano-12-02-2024-1350