Ori Meguidech, une soldate kidnappée par le Hamas le 7 octobre a été libérée par l’armée israélienne


31 octobre 2023

Une soldate kidnappée par le Hamas le 7 octobre a été libérée lundi lors d'une opération terrestre de l'armée dans la bande de Gaza, menée dans la nuit de dimanche à lundi. 

L'otage secourue est le colonel Ori Meguidesh, qui avait été enlevée dans la base militaire de Nahal Oz, à la frontière sud, le 7 octobre. On ignore pour le moment les circonstances exactes de son sauvetage. Le communiqué publié par Tsahal et le Shin Bet annonçant sa libération précise que la jeune femme a subi des examens médicaux et qu'elle se porte bien. Elle a depuis retrouvé sa famille.

Benjamin Netanyahou a lui aussi pris la parole quelques minutes après l’annonce de la libération d’Ori Meguidesh, on écoute son allocution. 

Un Benjamin Netanyahou toujours en chemise noire, mais qui pour la première fois depuis le début de la guerre est apparu moins fatigué, et plus combatif que jamais.

 Le ministre de la Défense israélien, Yoav Gallant, a également salué la libération de l'otage, affirmant qu'elle résultait d'une "parfaite collaboration entre l'armée, le renseignement et les forces sur place", ajoutant : "Nous sommes dans une guerre multi-fronts. Le Hezbollah paie déjà un lourd tribut et nous le frapperons très fort s'il nous entraîne dans une guerre que nous ne voulons pas. Même chose pour les milices qui envoient des missiles depuis la Syrie."

"L'armée israélienne et le Shin Bet continueront de tout mettre en œuvre pour obtenir la libération des personnes enlevées", indique le communiqué des forces israéliennes qui précise aussi que "la soldate libérée a fourni de précieuses informations, que nous allons utiliser pour mener nos opérations à Gaza".

Enfin le président Isaac Herzog a écrit sur Twitter : "J'ai été ému de voir la soldate Ori Meguidesh rentrer chez elle auprès de sa famille aimante, après une opération audacieuse menée par Tsahal et le Shin Bet. Nos forces de sécurité opèrent 24 heures sur 24 à Gaza, dans le nord, en judée samarie  et partout sur terre, dans les airs et en mer, avec un dévouement sans fin, au péril de leur vie, avec un sens de la mission et de l'amour pour le peuple et le pays. Nous les soutenons et plaçons en eux toute notre confiance”. 

Le peuple israélien et les familles des otages retrouvent un peu d’espoir avec cette libération. Le chef du Mossad, David Barnéa, s'est rendu au Qatar hier pour discuter d’une éventuelle libération des otages du Hamas.