Malgré la pression internationale, l'État hébreu s'oppose à tout cessez-le-feu sans la libération de tous les otages détenus par le Hamas


06 novembre 2023

Israël estime qu'un grand nombre des 240 otages du Hamas à Gaza sont encore en vie, et s'oppose à tout cessez-le-feu sans la libération de tous les otages.

Une source diplomatique israélienne a déclaré que la pression de la campagne terrestre pourrait inciter le Hamas à Gaza à conclure un accord.

"Au départ, rien n'allait dans ce sens", a déclaré la source. Aujourd'hui, "nous voyons quelque chose", mais "ce n'est pas encore mûr".

Le ministère des affaires étrangères du Qatar a déclaré dimanche que sans une "période de calme" à Gaza, ses médiateurs ne seraient pas en mesure d'obtenir la libération des otages israéliens.

La source a précisé que tous les contacts d'Israël avec le Qatar étaient gérés par le chef du Mossad, David Barnea, en collaboration avec l'équipe de renseignement du général de réserve Nitzan Alon et du chef du Shin Bet, Ronen Bar.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a parlé avec la présidente de la Croix-Rouge, Mirjana Spoljaric, et a exigé que l'organisation réclame la libération immédiate des otages israéliens, comme l'oblige le droit international, a indiqué le bureau du Premier ministre. Benjamin Netanyahou a également exigé que la Croix-Rouge affirme son droit de visiter immédiatement tous les otages afin de vérifier leur bien-être et leur santé.