Andrey Kozlov, libéré le mois dernier, affirme que ses gardiens du Hamas l'avaient convaincu qu'ils le tueraient en captivité.


09 juillet 2024

Andrey Kozlov, qui a été libéré le mois dernier en même temps que trois autres otages lors d'une opération de sauvetage des FDI, affirme que ses gardiens du Hamas l'avaient convaincu qu'ils le tueraient en captivité.

Kozlov, 27 ans, mène une série d'entretiens avec les médias hébreux pour la première fois depuis son sauvetage le 8 juin.

Kozlov, qui a quitté la Russie pour s'installer en Israël environ 18 mois avant le 7 octobre, a mené les entretiens dans un anglais quelque peu approximatif.

"À certains moments, j'étais sûr qu'ils nous avaient pris pour tuer, pour assassiner et pour filmer ce processus", explique-t-il à Channel 12, qui publie un avant-goût de l'interview complète qui sera diffusée dans son intégralité vendredi.

Kozlov se souvient qu'un homme barbu et sans moustache est venu un jour lui enlever son bandeau. On lui a alors dit qu'il serait filmé le lendemain dans une vidéo de propagande et qu'il serait ensuite tué par son ravisseur.